Basile Ahossi, l’un des vice-présidents de cette formation politique trouve que cette peine infligée à l’ancienne ministre lui est préjudiciable.

LNT  |   Benjamin Lawson  |   Publication 14/12/202

La condamnation de Reckya Madougou à 20 ans de prison la semaine dernière continue de faire jaser.

Le parti « Les Démocrates » dont elle est issue n’a pas manqué d’exprimer son indignation.

Basile Ahossi, l’un des vice-présidents de cette formation politique trouve que cette peine infligée à l’ancienne ministre lui est préjudiciable. « 20 ans de prison, c’est une vie qu’on est en train de détruire »

« Nous nous attendions à ce que les élections passées, le pouvoir chercherait à apaiser la tension.

Mais 20 ans de prison, c’est une vie qu’on est en train de détruire » a déclaré l’ex-député au micro de RFI.

Il pense que « tout va se décider au niveau » de Patrice Talon, même s’il y a des possibilités de recours judiciaires.

Les « instances du parti vont (donc) se retrouver très bientôt pour savoir s’il faut faire une démarche en direction du chef de l’Etat » a annoncé Basile Ahossi, convaincu que le procès de Mme Madougou est politique.

« Notre candidate a été recalée. Puis, en mars, elle a été kidnappée et jetée en prison » a-t-il déclaré. On attend de voir ce que décidera le parti.

Va-t-il réellement engager des démarches en direction de Patrice Talon pour libérer l’ancienne ministre de la justice ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.