De sources concordantes, un véhicule de l’armée béninoise a été attaqué dans la journée du vendredi 10 décembre 2021, faisant 4 blessés.

BWT  |   Cochimau Houngbadji  |   Publication 12/12/202Dans la localité de Porga, située à plus de 600 kilomètres de Cotonou, une nouvelle action des djihadistes est signalée.

De sources concordantes, un véhicule de l’armée béninoise a été attaqué dans la journée du vendredi 10 décembre 2021, faisant 4 blessés.

Après les attaques du 30 novembre et du 1er au 2 décembre, qui ont fait des morts, une nouvelle attaque survenue le vendredi 10 décembre est attribuée aux djihadistes à Porga.

Cette fois-ci, les assaillants n’ont pas tiré sur les militaires béninois. Le mode opératoire ressemble bien à celui utilisé dans les pays fortement menacés par le terrorisme.

En effet, les présumés djihadistes auraient placé une mine sur laquelle le véhicule militaire blindé a explosé.

Selon des sources locales, l’attaque a fait 4 blessés dans le rang des militaires. Les victimes ont été évacuées à l’hôpital pour être soignées.

Les autorités militaires n’ont pas encore officiellement réagi par rapport à cette nouvelle attaque signalée.

Dans sa récente sortie médiatique, l’État-Major a appelé ses éléments à redoubler d’efforts et de vigilance, car le danger est réel sur le terrain.

La présence des djihadistes dans les zones frontalières du Bénin avait été signalée par le chercheur Kars de Bruijne de l’Institut des relations internationales de Clingendael, aux Pays-Bas.

En analysant les risques sécuritaires dans les régions septentrionales, il avait indiqué qu’il y a  » « au moins cinq cellules djihadistes qui opèrent dans le nord du Bénin ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.