Bien qu’étant éligible pour des accords de don pour l’intégration régionale de la part du Millennium Challenge Corporation, le Bénin devra désormais s’attendre à une portion congrue de ce financement des États-Unis.

Le Conseil d’Administration du Millennium Challenge Corporation resserre l’étau sur le Bénin de Patrice Talon. Et pour cause, le « déclin des critères d’éligibilité et des principes de gouvernance démocratique ». A travers un communiqué, 14 décembre 2021, le Conseil d’Administration de la Millennium Challenge Corporation a déclaré que « le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger et le Bénin » ont tous été retenus « comme éligibles pour des accords de don (« compacts ») pour l’intégration régionale. »

Malheureusement, une précision est venue mettre un bémol sur le financement que recevra le pays de Patrice Talon. « En raison du déclin sur plusieurs années de l’engagement du Bénin vis-à-vis des critères d’éligibilité de la MCC et des principes de gouvernance démocratique, le conseil d’administration a discuté et approuvé la proposition de la MCC de réduire de manière significative la part de l’investissement régional prévu qui serait faite au Bénin par le biais d’un accord de don régional. » peut-on lire dans le communiqué.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.